LAS MARIPOSAS.

Voici quelques papillons rencontrés lors de notre TDM, principalement aux chûtes d’Iguazu en Argentine où des centaines papillonnaient autour de nous. Il existe entre 120 000 et 150 000 espèces dans le monde et ne vivent que qqes jours voire qqes heures. A Mindo, nous avons pu admirer toutes les étapes de la transformation de la chenille au papillon. Voilà vous savez tout….. Gros bisous à tous et attention à ……… l’effet papillon!!!!

 

 

USA : ON THE ROAD AGAIN.

 

Road-Trip aux « States »

Isla Holbox => Los Angeles : bateau, voiture, avion. 22H. Arrivée à Los Angeles. Fourbus.

Aéroport immense. Drapeau américain éclatant. Bornes pour les passeports. Nos têtes imprimées sur papier. De vrais bandits ! Bagages. Voiture de location à l’autre bout de l’aéroport : une énorme Chevrolet Tahoe, avec vitres teintées pour mettre tout notre bazar ! Vu les prix ici, on ne s’est pas privé, on se la joue à l’américaine 😊 Allez on va se coucher ! Il est 1h du matin, soit 3h du mat’ au Mexique. Sacrée journée…

Décalage horaire : -2 h. Avec la France : -9h.

Le lendemain matin, rencontre avec notre hôte. Sympa. Direction un café pour s’acheter des gâteaux pour le petit déjeuner. A ma grande surprise, ici tout le monde parle anglais et/ou espagnol. Il existe même des « mix » : on parle en espagnol avec des mots d’anglais ! D’ailleurs, dès que Chou porte son maillot mexicain pour la coupe du monde, on est sûr que les mexicains vont venir nous taper la discute !

Top pour finir ce tour du monde 😊

Visite de Los Angeles. Pas trop de choses à voir, même les locaux le disent. Alors direction Hollywood Boulevard pour s’amuser à faire des photos avec les étoiles qui nous plaisent. Puis direction le City Hall où Simon monte sur le podium nous faire un discours. Et enfin, balade au Santa Monica Pier, ambiance vacances et fête foraine. Front de mer, iode, otarie, musique, soleil…

Le jour tant attendu pour Simon est enfin arrivé : aujourd’hui nous allons chez Disneyland ! Queue, parking gigantesque, à l’américaine quoi !

D’ailleurs, tout ici est hors-proportion ! Les routes : des 14 voies. Les voitures : Chou est toujours aussi effaré de voir défiler les mustangs, les dodges. Les cookies, les pizzas, les glaces. Les chamallows cuits au barbecue et disposé sur un carré de chocolat entre 2 biscuits, la bonne cochonnerie ! Les caleçons XXL. Les poitrines XXXXXL. Les campings de 300 emplacements. Les éoliennes que l’on voit à perte de vue. Et surtout, les paysages grandioses…

Journée Disneyland donc. Ambiance bon enfant. Manèges féériques. Sensations fortes dans les montagnes russes, éclaboussures dans le splash mountain, frayeur dans la maison hantée et l’indétrônable « it’s a small world » qui match très bien avec notre tour du monde 😊… et bien d’autres encore… Le soir, pas de parade de nuit (souvenirs d’enfance quand nos parents nous avaient emmené sur la côte atlantique des Etats-Unis découvrir ce monde féérique) mais un superbe show son et lumière avec Mickey !

Simon repart avec des étoiles plein les yeux, son nouveau doudou « zéro » dans les bras… « Moi, j’ai préféré Peter Pan et le show ! » dit-il le visage rêveur. Monde magique. Féérique. Bonne nuit mon Simon.

Le lendemain, il est temps d’aller récupérer notre matériel de camping, commandé chez Walmart quand nous étions au Mexique. Courses. L’appareil photo a rendu l’âme après les requins-baleines… Comment allons-nous faire ? Le téléphone n’est pas une option. Celui de Chou commence à dérailler, les photos pèsent trop lourd et les wifi sont défaillants… A étudier.

Et ce soir, où allons-nous dormir ? Comment ça marche les campings aux Etats-Unis ? Il est déjà 16h. Chou dit : on va côté mer. Ok. Bêtise… Les campings sont overbookés. Nous en trouverons quand-même un près d’une plage et surtout près de la ligne de chemin de fer. Un vrai capharnaüm !!!! Mais au moins, nous avons planté notre tente de jour. Très important la première fois ! Simon, lui, est tout excité lorsqu’il découvre que c’est un tipi ! Il dit que c’est un « tipi bonhomme » car les fenêtres forment les yeux… Grande tente, qui se monte et se démonte en 7 min chrono. Bien joué Chou ! Et puis 1er barbecue. On est heureux 😊

Ici le matériel de camping n’est pas cher, on peut facilement s’équiper et on fait de belles économies par rapport aux prix des chambres d’hôtel. Chaque place de camping est équipée d’une table en bois avec des bancs ainsi que d’un endroit pour faire du feu. Bon, pour la douche, c’est un tout autre problème… A suivre…

La douche, pas top, eau froide à l’air libre ici. On décide donc de passer notre tour pour cette fois-ci et d’attendre le camping suivant.

Jour suivant. On the road again. C’est parti pour le Joshua Tree National Park.

Dès que l’on sort des grandes villes, les paysages sont à perte de vue. De plus en plus désertique. La température monte. Le vent est chaud. Sur la route, je lis un article : que faire si on rencontre un ours ?! Lecture incongrue au milieu de nulle part. Simon s’interroge. On rit ! Surtout quand on apprend qu’en dernier recours, la seule chose qui reste à faire, c’est de faire le mort !!! Fous rires garantis !

Je télécharge quelques applis pour trouver un camping. Cette fois-ci, on va se trouver un truc bien 😊 J’indique la route à Chou, très heureux au volant de sa grosse voiture !

On arrive. Désert. Personne. La patronne vient nous voir : « vous cherchez quelque chose ? » « oui un endroit pour dormir ce soir mais il fait extrêmement chaud » « oui, c’est la basse saison ici, vous êtes dans le désert, si vous ne voulez pas rester dans votre voiture avec la clim, vous feriez mieux de prendre une chambre d’hôtel ! » Serait-il possible que l’on se soit trompé à ce point-là ? On a bien lu sur les blogs que les gens campent à cette période de l’année… Oui mais où ? Le doute nous assaille… Nous décidons donc d’aller faire un tour au Visitor Center avant de prendre une décision.

Au Visitor Center, personne ne nous prend pour des fous, c’est déjà pas mal ! Il y a plusieurs campings dans le parc. Mais y a-t-il de l’ombre ? « Allez voir ! » nous dit un Ranger. Ok. Par contre, il n’y a pas de douche…Le pass « America The Beautiful » en poche (carte annuelle pour visiter tous les parcs nationaux aux USA), on s’enquiert des modalités pour devenir un Junior Ranger et c’est parti pour la visite du camping.

Le Black Rock Campground dans le parc national. Endroit magnifique. Cagnard catastrophique. Mais de l’ombre ! Allez, c’est parti. On plante la tente au milieu des Joshua Tree. En attendant que ça rafraichisse, direction le supermarché avec la clim ! La douche ? Dans une petite boutique, il est possible de payer pour prendre sa douche. Sauf que… elle est fermée quand nous arrivons… Déçus… Surtout avec cette chaleur. Ce soir-là, c’est bien heureux que nous profitons d’un beau coucher de soleil dans le parc. Feu de camp. Simon nous dit : « regardez, des gerboises ! Elles viennent nous voir ». On se regarde avec Chou, l’air ahuri. Voyons-voir. Et oui ! Elles sont trop mignonnes les gerboises ! Je ne savais même pas que ça existait ces petites bêtes-là…

Le lendemain, découverte du Joshua Tree National Park. Balades : Hidden Valley et ses rochers aux diverses formes, Barker Dam et ses pétroglyphes, le panorama de Keys View, l’oasis de Mara. Carnet de Junior Ranger complété. Simon prête serment tout tremblant et reçoit son badge dont il est bien fier ! Aurevoir lapins, gerboises, écureuil et oiseau de « bip-bip » … C’est reparti.

On the road again.

Aujourd’hui, il pleut… C’est comme ça. On a quand même eu de la chance avec le temps pendant notre tour du monde. Peu de pluie en général. Arrêt au Watson Lake. « C’est le 1er jour de pluie cette année au lac » nous renseigne une femme ravie à l’entrée ! Promenade. Arrêt à Prescott. Petit tour sur la place centrale et arrêt pause déjeuner dans un saloon encore dans son jus. Hommes et femmes vêtus comme à l’époque. Piano. Un vrai Western !

Il pleut toujours, pas idéal pour faire du camping alors on se rabattra sur une chambre d’hôtel pour la nuit. Crotte. C’est comme ça. Point positif : une bonne douche 😊

On the road again.

Le lendemain, c’est un ciel bleu qui nous sourit. Génial ! Arrivée à Sedona. Allez, on grimpe à l’airport mesa pour une extraordinaire vue sur la vallée. Que c’est beau ! Roches rouges. Formations en tout genre : la cloche, Snoopy, la cathédrale… Assis, pause, on respire ce panorama à plein poumons. Magique. Puis rando à Fay Canyon. Arche. Au bout du chemin, un gros rocher. Simon dit que c’est son rêve de grimper, qu’à cela ne tienne ! Arrivée là-haut, quelle vue ! Pause. Bonheur.

Après la tyrolienne pour Simon et le requin baleine pour Chou, il reste mon envie : un tour en montgolfière. L’endroit me semble rêvé. J’appelle et je book pour le lendemain. Ce soir, camping à Flagstaff. Avec douche s’il-vous-plaît ! Mais interdit de faire du feu, il fait trop chaud et il y a du vent.

Lundi 18 juin. 4h du matin. Allez, on se motive. 50 min de route. Les gens de la montgolfière nous attendent. C’est parti ? Trop de vent. Le vol sera annulé. Quel dommage… Alors on se rabat sur un bon petit déjeuner dans un resto typique du coin avec son grand néon lumineux « open ». Sympa quand-même !

On the road again. Direction le Grand Canyon. LE Grand Canyon !

1er arrêt aux hélicoptères. 2 compagnies principales. Différents prix. Différents hélicos. On hésite. On décide. Attente. Film à visionner sur les normes de sécurité. Un groupe de 6. Notre position dans l’hélico dépend de notre poids. Chou n’est pas très rassuré. Moi je trouve ça génial ! On monte. Casque sur les oreilles. Ecoute attentive des instructions du pilote. Musique. Et on décolle !!!!! 😊 Plateau. Arbres. Et là, le voici, juste sous nos yeux… incroyable… cette faille… immense… gigantesque… impressionnante… inclassable… époustouflante… grandiose… Parfois, à force d’entendre les gens nous vanter un endroit, on est déçu finalement. Mais là… quand on y est, c’est juste … tellement… Il faut le voir !!!

Merci énormément à tous de nous avoir offert ce tour en hélico au Grand Canyon pendant notre tour du monde. C’était juste magique… s’il y a bien un endroit pour un baptême en hélico, c’est celui-là. 😊

30 minutes plus tard. Atterrissage. C’est fini. Découvrir le Grand Canyon par voie aérienne, c’est le top !!! Que d’émotions. Cette beauté ne peut pas laisser indifférent. C’est fascinant…

Ensuite, il est temps d’aller planter la tente. Nous avons réussi à dégoter une place dans le Mather Campground pour la nuit. Au Visitor Center, recherche de plans, livret du Junior Ranger. Coucou aux biches, aux cerfs que nous croisons sur notre chemin. Un petit tour sur la Rim Trail pour continuer de profiter du Grand Canyon. Coucher de soleil…

Le lendemain matin, levés à 6h. Rdv à 7h avec un Ranger pour le South Kaibab Trailhead. Direction Cedar Ridge. Nous allons descendre dans le Canyon ! Il fait très chaud et plus on descend dans le Canyon, plus la température monte. Pas de vent. Mieux vaut partir de bonne heure. Sac-à-dos. Eau. Chaussures de rando. C’est parti. Explications intéressantes de la part du Ranger mais 1 on ne comprend pas tout (mon vocabulaire en termes de géologie est limité !) et 2 c’est un peu lent à notre goût. On n’est pas fait pour les visites en groupe 😊 Alors, on les abandonne pour faire notre sauce. On adore ! Cette rando est superbe. Arrivée au Cedar Ridge. Pause. Toujours aussi impressionnant que la veille. La magie opère. Pause. Allez, il faut remonter !

Après cette belle rando, démontage et remontage de la tente car on a réussi à avoir une 2ème nuit dans le camping mais pas au même emplacement. Il faut dire que les campings sont réservés des mois et des mois en avance… Du coup, pour nous, qui partons à l’improviste, c’est un peu plus compliqué à gérer. Mais on se débrouille, c’est le principal 😊 Ensuite, douche. Il y a quelques cabines au tout début du camping, sachant qu’il y a environ 300 emplacements, vous voyez le délire pour se doucher ?! Puis direction le Desert View Watchtower pour une autre vue imprenable sur le Grand Canyon. Pause glace menthe-chocolat pour tout le monde. Elles sont énormes !!! américaines quoi !!! Vers 18H30. Pause pour une belle vue. Changement de couleurs. On en profite !

Pas de feu de camp ici non plus. Trop chaud. Vent. Les arbres brûlés désolent. Tant pis, les chamallows attendront !

Et puis, il faut repartir. Nous passons dire au revoir au Grand Canyon. Simon prête à nouveau serment et le voici avec un 2ème badge des Junior Ranger.

On the road again. Désert. Arrêt déjeuner à Kingsman. Route 66. Mythique. Petit tour à pied sous une chaleur accablante. Fabuleux ! Hors du temps.

On the road again. Pause au Lake Mead Hoover Dam pour une vue du barrage. Chaleur. 44 degrés et il est 17H ! Nous comprenons donc qu’il est inutile de chercher un camping à Las Vegas. Ce sera l’hôtel ! Recherche sur internet. Nous nous décidons pour New-York New-York avec sa statue de la liberté. Simon sera ravi !

Las Vegas. En plein désert. Chaleur. Gratte-ciels à perte de vue. Arrivée à l’hôtel. Suivre les panneaux pour trouver la réception. Suivre les panneaux pour trouver la chambre. Une immense salle de jeux. Casinos pour les grands et arcade pour les plus jeunes. Restos. Magasins. Et même des montagnes russes. Une ville dans une ville. Un truc de dingue. Pour nous ce sera la piscine ! Après la piscine, tour en ville. Que de monde partout ! Lumières. Show : Volcano, les fontaines de Bellagio… Un petit voyage autour du monde dans une seule ville : une pyramide égyptienne, la tour Eiffel, le pont Rialto à Venise etc… Un monde à part où tout est fait pour consommer. Le lendemain matin, piscine avec Simon, pendant que Chou regarde un match de la coupe du monde avec les bleus à la télé !

On the road again. Un peu plus de 6 heures de route aujourd’hui direction le Sequoia National Park. Au dernier moment, on trouve encore une place dans un camping à proximité. Ouf ! En fait, ici, les américains réservent leurs campings dès le matin (ou bien des mois à l’avance), alors que nous, on fait notre journée, notre route et enfin on essaie de trouver un camping. Pas tout simple !

Camping du soir. Sans chichi. Une rivière pour barboter et se rafraichir. Et un feu pour se faire une grillade et des chamallows ! Il fait chaud pourtant mais ici c’est autorisé. Tant mieux !

Allez, on a une journée pour découvrir le Sequoia National Park, ce n’est pas énorme mais on compte bien en profiter ! On arrive. On découvre. Qu’ils sont majestueux ces sequoias géants ! 1ère halte pour saluer le Sentinel Tree. Imposant. Balade sur le Big Tree Trail à la découverte de nos premières marmottes ! Allons saluer le Général Sherman, l’arbre à un seul tronc le plus imposant au monde. Repassons par le Visitor Center pour le serment de Simon. Il a juré de ne pas marcher sur les fourmis cette fois-ci ! Et à nouveau son badge de Junior Ranger. Rando au Tokopah Falls. Pleine nature. Comme dans les films. Petites et grosses marmottes font leur apparition. Elles sont rigolotes ! Bonne baignade pour Chou dans l’eau de la rivière très froide ! Il est ravi et s’en donne à cœur joie.

Allez, il faut repartir. On pensait trouver une place dans un des campings mais ils sont tous « full » … De fait, nous sommes tombés sur un français qui vit à San Diego et qui nous a confirmé qu’ils avaient réservé leur emplacement de camping il y a de cela un an !!! Dommage, on aurait bien aimé voir un ours, d’autant plus que l’on s’était bien informé sur l’utilisation des box à ours et de comment faire le mort 😊 Nous reprenons donc la route et aurons la chance de tomber sur un camping sympa près d’une rivière pour notre dernière nuit de camping. Snif. Profitons. Bain dans la rivière. Feu pour nos saucisses et nos chamallows. Simon s’invente des chansons ! La nuit est étoilée. Nous sommes bien.

On the road again. Compte à rebours. Dernières nuits de notre tour du monde. Dur dur.

Arrivée à San Francisco. Ciel bleu. Soleil magnifique. Nous décidons de nous rendre sur Hawk Hill. On roule. On approche. Le Golden Gate Bridge ! Il est là ! Quelle euphorie ! Alcatraz ! Le GPS nous fait passer par le centre de San Francisco et ses rues en pente. Building neufs et anciens se marient à ravir. On passe sur LE pont ! Quelle beauté. On grimpe en haut de la colline. Il y a un vent à décorner les bœufs. Et il est frais. Vite les gilets ! Vite descendons apprécier la vue ! Ouahhh … Pause sur image. Photos. Quelle chance d’être là. San Francisco, c’était un rêve pour moi alors je me suis régalée !

Direction notre airbnb à Oakland. En effet, impossible de trouver un logement dans SF. Et pour cause, ce week-end, c’est la Gay Pride et nous n’en savions rien !!! Imprévus du tour du monde 😊 Airbnb douillet et bien placé pour prendre le BART (RER).

Dimanche 24 juin. Direction San Francisco pour découvrir la ville. Mais avant cela, passons quand-même voir la Gay Pride, vu qu’on y est 😊 Ah oui, nous avons dit à Simon que c’est la fête de l’amour ! Tout le monde aime tout le monde ! Pas faux, non ?!

10h30. Ça commence. Les motos en premier. Ça chauffe le public. Puis le défilé. Un homme très sympa nous explique le fonctionnement. « Ici c’est SF, tout le monde se doit d’y être ! Notamment les politiciens. Et pour info, vous savez qu’il y aura des personnes nues ? » nous dit-il en regardant Simon. Oui, on s’en doute bien, il nous a déjà vu nus et ça fait partie de l’éducation 😊 Et c’est ainsi qu’à notre grande surprise, nous voyons défiler des groupes de politiciens, des entreprises, des femmes contre le cancer du sein, des écoles, des fanatiques du cuir etc… Mais aussi, et très poignant, les pompiers, les policiers, les Rangers… Tout le monde est là pour cette grande fête. Musique. Chars. Danse. Distribution de bonbons, de bracelets, de colliers, de lunettes de soleil etc… « encore mieux que le tour de France !» lance Chou. Et tout cela dans une ambiance bon enfant, tout le monde s’amuse et a envie d’en profiter. Tolérance. C’est tout simplement génial !

Simon est dingue ! Il crie et s’en donne à cœur joie. Il essaie d’avoir le plus de colliers possibles pour me les offrir, trop mignon ! Chou et Simon, 2 gamins fous de joie ! Et c’est ainsi que, lors de ce défilé, l’ambiance à son paroxysme et Simon en pleine ébullition, j’aperçois un monsieur courir vers Simon ! Quelque chose caché dans le dos ! Et tout d’un coup, là, il lui offre un cheval en peluche !!!! Incroyable !!!! Je crois que c’est l’apothéose ! Simon, incrédule, est le plus heureux du monde 😊Le dernier doudou de notre tour du monde… De la folie !

Bilan, nous devions rester à la Gay Pride une petite heure et nous sommes restés jusqu’à la fin. 5h30 de Gay Pride qui sont passées comme rien dans une ambiance hors du commun. San Francisco est quand même LA destination pour aller voir la Gay Pride 😊

Alors, c’est au pas de course que nous ferons un tour dans la ville après le défilé. Chinatown. Coit Tower pour une vue sur la ville. Les quais.

Dernière nuit. Il faut préparer les bagages. Nous achetons un sac pour ramener avec nous quelques affaires de camping. Une dernière balade en ville. Cable Car oblige 😊 Une bonne balade à pied à la découverte d’autres quartiers. Trop peu de temps pour s’imprégner mais assez pour en profiter !

C’est avec le cœur lourd que nous nous dirigeons vers l’aéroport. Dur dur pour Chou de rendre notre belle voiture. Notre dernière nuit du tour du monde sera dans l’avion… Direction la Martinique…

Nous en avons bien profité aux Etats-Unis ! 4.000 km en 15 jours. Un petit bout de Californie, de l’Arizona et du Nevada. Il y a encore tellement à découvrir. Les américains et leur esprit bon enfant. Fiers de leur pays. Les drapeaux flottent au vent à chaque coin de rue. Les Rangers, impressionnants pour un petit bout comme Simon. « C’est une merveille d’être un Ranger », dit-il après avoir reçu son badge. Les belles voitures et la conduite assez sympathique. Par contre, bye bye les fast food et c’est tant mieux 😊

 

Quelle chance d’avoir pu réaliser notre rêve…

 

Bisous à tous. Nous avons toujours une pensée pour vous. Et à très bientôt sur le blog !