Escapade au Mexique

Adios l’Equateur… Hola le Mexique !!!

Levé 2h15 du matin. Les voyages forment la jeunesse ! Après environ 5 heures de vol (dont une escale), nous voilà arrivés au Mexique. Il fait beau et chaud. Très chaud. Vague de chaleur.

Ici, on a décidé de ne pas tenter l’aventure et de suivre les chemins touristiques. Sécurité oblige ! Du coup, pour commencer, taxi officiel jusqu’à notre logement. Surtout à Mexico City, la sécurité est de mise avec les taxis.

Moi, je suis déjà venue au Mexique, il y a au moins 15 ans je pense… Mais je me suis dit que j’étais prête à y revenir pour que mes hommes découvrent les pyramides. Donc nous voilà là !

Mexico City. Gigantesque. Beaucoup d’efforts ont été fait pour rénover la ville en 15 ans. Quelques jours de visite. Bruit. Ambiance. Pollution. Police en tout genre. 2ème taxi pour aller au centre-ville. L’homme nous dit en partant : « n’ayez confiance en personne ». Ok, nous voilà prévenus !

Le Zocalo, cette gigantesque place et son drapeau tout aussi énorme. Palais National, impressionnant. Cathédrale. Ancienne cité aztèque : Tenochtitlan. Belles ruines. Balade. Imposant palais des Beaux-Arts. Rues disparates. Quartier Chinois. Parc de l’Alameda. Marché d’artisanat. Boui boui pour déjeuner. Ici (tout comme en Equateur) : menu à 3 dollars avec soupe, plat, dessert, jus de fruit. Qu’il fasse chaud ou froid, la soupe est un incontournable !!! On attrape parfois de grosses suées…

Notre quartier : Condesa. Sympa, sûr, joli, un peu bohème, zones vertes, promeneurs de chiens, joggeurs… On recommande !

Le 1er soir, on refait un mini anniversaire pour Simon. 3 parts de gâteau. 1 bougie magique. Flûte de pan et doudou colibri. Il en rêvait ! (Nous avons eu beaucoup de mal à le trouver mais nous y sommes arrivés). Ah oui, si vous avez bien compté, nous en sommes au 12ème doudou. Total, il ne joue qu’avec les doudous alors nous avons relégués au fond du sac les petites voitures, les toupies et compagnie.

Petit coup de coiffeur pour Chou aussi. En pleine rue ! Sur le trottoir je veux dire. Coupe à 2 euros. Imbattable 😊

Et puis Teotihuacan… Les Mayas… Pour y aller, nous avons loué une voiture avec toujours Chou comme super pilote ! Des km et des km pour traverser la ville. Maisons de toutes les couleurs grimpées sur les flancs des volcans. Le loueur nous a dit d’aller manger à la Gruta. Qu’à cela ne tienne ! Nous voilà donc dans une magnifique grotte pour le déjeuner. (Les troglodytes c’est fantastique !!! Clin d’œil pour qui connaît la petite histoire 😊). Ensuite, c’est parti pour la visite ! La pyramide du Soleil. On grimpe. Vue splendide sur les alentours. Chou et Simon s’assoient tout près du bord. Et moi flippée… Pyramide de la Lune. On grimpe à nouveau. Arrêt sur image. Assis. Contemplation. Calme. Beauté. Pause. On serait bien resté là des heures… Allez, allez, on finit la visite. Direction le temple de Quetzalcoatl avec ses serpents à plume et ses serpents de feu. Imposant ! Quelle belle journée 😊

Et pour finir notre visite de Mexico City :

–          LE musée national d’Anthropologie. Juste magnifique… Nous y sommes allés 2 fois pour prendre le temps de voir toutes les salles ! La visite prend toutes ses dimensions quand on a déjà vu les anciennes cités de Tenochtitlan et Teotihuacan… A ne surtout pas manquer ! Et moi, j’étais fan de revoir la pierre du Soleil 😊

–          la torre Latinoamericana pour aller boire un verre tout en contemplant la ville. D’ici on voit les avions décoller et atterrir. L’aéroport est dans la ville. D’ailleurs, sensation étrange que celle d’atterrir au milieu des maisons à l’arrivée…

Et les mexicains ?! Petits. Vraiment avenants. Ils aiment leur pays (des drapeaux flottent un peu partout), et un peu moins leurs politiciens !

 

Et maintenant on va où ? Au début, on avait prévu le tour Oaxaca, Chiapas, Yucatan. Bon, à ce stade de l’aventure (presque 6 mois déjà ?! snif…), plus trop envie de passer de nombreuses heures en bus, il faut bien l’avouer. Basse Californie ou Yucatan ? Ce sera un vol pour le Yucatan (il y a plein de choses à faire là-bas) et location de voiture.

Yucatan. Arrivée à Cancun. Voiture de Location. Nuit à l’hôtel. Bonne surprise. + qu’une chambre, c’est un appart’ face à la mer (le port) avec piscine. Un petit plongeon vite fait. Plein de moustiques. Soirée tranquille.

Et c’est ainsi que le lendemain matin nous retrouvons notre Simon avec une trentaine de piqûres de moustiques… dont 1 sur l’œil gauche (qu’il ne peut presque plus ouvrir) et 1 sur le bord de l’œil droit. Un vrai petit monstre. Le pauvre… Ok, c’est notre faute, tellement heureux de voir la mer, on a laissé les fenêtres ouvertes pour la nuit…

Un dernier bain dans la piscine de bon matin avant de prendre la route et direction Tulum. Sur la route, Playa del Carmen. Une pensée pour les bonnes aventures passées. A l’époque, petit village illuminé la nuit par les bougies, cela a malheureusement bien changé… Arrêt au cenote Cristalino. Beaucoup de monde. Cenote à ciel ouvert. Les petits poissons viennent grignoter nos pieds. Simon rit aux éclats ! Puis halte à la plage de Xpu-Ha. Jolie certes mais entrée payante…

Tulum. Logement avec piscine infestée par les moustiques. Dommage… Petit tour en ville. Ici ce sera les ruines. Plus petites que celles déjà visitées mais quel décor ! Et quelle chaleur ! Puis séance plage 😊 sable blanc et mer bleue… avec plein d’algues… nous trouvons néanmoins un coin un peu sauf. Un palmier. Un peu d’ombre. Une sortie snorkeling plus au large. Nager avec des raies et des tortues. On est heureux ! Un vendeur de sandwich. Un autre de boissons. Parfait !

Le lendemain, hésitation. Allez, on change de plage. Grave erreur ! La plage est privatisée par les nombreux hôtels et restaurants du littoral. Au bout de la route, le parc de Sian Ka’an. Entrée payante. On se tâte. Oui ? Non ? On demande : il y a des plages et des lagunes. Ok, on y va. Réellement : rien de rien !!! Le littoral est privatisé lui aussi. Si on veut voir quelque chose, il faut payer un tour dans la lagune pour voir les lamentins : 100€ …. Ils nous ont bien vu ?! Dépités et dégoutés, nous comprenons enfin que nous ne pouvons que nous diriger à la plage publique (celle d’hier donc) pour faire une vie tranquille de plage. Sans commentaire. Nous voilà bien heureux de retrouver notre vendeur de sandwich et de découvrir le vendeur de glaces qui fondent plus vite que leurs ombres 😊 On en a mis autant dans le sable qu’on en a mangé !!!

Petit aparté sur les algues sargasses. Dans l’avion entre Mexico City et Cancun (dont le décollage et l’atterrissage furent un peu trop sportifs à notre goût…), Chou me dit : « regarde dans la mer, c’est quoi ? » D’énormes masses marrons indéfinissables. Ça y est, on a compris. Toute la côte mexicaine est envahie par ces algues… Pas de chance. On rêvait du sable blanc et de l’eau bleu turquoise, les algues sont entassées sur le sable et la mer marron… Pas top pour se baigner. Et pour couronner le tout, cela pue l’œuf pourri. Sans compter que respirer cette odeur est mauvais pour la santé. Conséquence de l’humain sur notre très chère terre…

En recherche de la pépite, ce village encore peu envahi d’humains et d’algues, nous nous dirigeons encore un peu plus au sud : Mahahual. Yes ! Le village est sympa, les algues peu présentes, nos hôtes tiennent un club pour aller faire du snorkel ou de la plongée. Bref, nous sommes contents d’arriver là ! Sentiment vite ravalé. Dès le lendemain, on nous annonce que le port est fermé à cause du vent. ??? Petit tour au village. Vent. Arrivée massive d’algues. Nous y revoilà. Désastre. Oublions donc le snorkel et la plongée. Trouvons un tout petit coin de plage dégagé sur le sable et dans la mer pour nous baigner. Quel dommage ! En plus, l’endroit était idéal pour Simon. La mer : un vrai lac et peu profond. Idéal pour se remettre à la nage et patauger.

Pas le choix, bougeons à nouveau… Cette fois, direction la Laguna de Bacalar. Là, c’est sûr, on n’aura pas d’algues ! eheheh

Arrivée à la lagune. Ici, autant le dire, c’est comme à Tulum. Une bonne partie des hôtels et restaurants ont pris d’assaut la berge. Il reste donc les « balnéaires » publics pour qui n’a pas de ponton. Nous, on a dégoté un hôtel avec une salle commune qui fait bien notre affaire. Et avec ponton, s’il-vous-plaît ! En plus, c’est la basse saison, alors les prix sont en baisse.

Sauf que… le temps n’est pas de mise… snif… Alors des 7 nuances de bleu de la lagune, nous n’en verrons que 2. Contre mauvaise fortune, bon cœur. Allez, on se motive. Ici, pas grand-chose à faire à part un tour du village et farniente en contemplant le paysage. Petit tour de village sympa. Visite du fort. Il fait gris et la météo n’est pas favorable. Mouise. Le découragement est banni. Il faut dire qu’après des mois à crapahuter, c’est toujours un peu compliqué de s’adapter à un rythme de farniente 😊 Le truc à faire ici, c’est un tour de la lagune en barque. Soit ! On en fait la demande à notre hôte. L’orage tonne. On croise les doigts. A 14H, 2h de tour. Bon allez, je vous le fais court. Tour nul : le gars nous a fait 15 min de barque à toute allure. Il nous a laissé barboter dans un coin du lac, au canal des pirates (où tout le monde barbotait en buvant de la bière…) pendant un peu plus d’une heure. Et il nous a ramené chez nous ! Dégoutés…. Nous avons fait part de notre stupeur à notre hôte. Il s’est excusé et nous a laissé gratuitement les kayaks pour aller faire un tour le lendemain. Le lendemain matin donc, on se rattrape : direction el Cenote Negro à la rame pour un petit bain frais avant de repartir. On en a bien profité. Un dernier coup d’œil à notre ponton idyllique et nous reprenons la route.

Route tranquille. Pas trop de monde. Par contre beaucoup de dos d’âne. Chou peste 😊 Quelques trous à esquiver. Arrêts pour prendre des coccinelles en photo. Traversée de villages. Arrêt sur image. Nous croisons une voiture de police en sens inverse. 2 minutes plus tard, cette même voiture nous rattrape. Permis de conduire. Le mec nous explique que nous prenons les dos d’âne trop rapidement et que cela est dangereux dans les villages. Ok. Il nous demande d’où nous venons et où nous allons. Il nous dit : vous n’allez pas revenir ? Euh… non… Donc il y a 2 problèmes : vous avez fait un excès de vitesse (c’est tout nouveau !!!) et vous passez trop vite les dos d’ânes (eh bien voyons !). Vu que c’est dimanche et que vous ne repasserez pas par ici, il va falloir payer maintenant. Pause sur image. A cet instant, vite, qu’est-ce qu’il disait de faire déjà dans le guide quand on croise des flics véreux ? Je gagne du temps en faisant la traduction à Chou. Et là, Chou dit : ok, on veut aller au poste et parler à votre supérieur. Je lui dis que je veux un papier pour l’amende. Et chou enchaîne en disant qu’on va appeler la police touristique. Et là, le flic nous dit : ah mais vous n’allez pas repasser par-là ? Non. Et vous avez votre avion ? Oui. Bon, ok, alors, c’est bon mais rappelez-vous d’aller moins vite. OUF… Il repart et on a même droit à un sourire et à un petit signe de la main. YES !!! Isa, Mika, on a bien pensé à vous avec votre gage mais la voiture était déjà partie quand on s’en est souvenu. On va se rattraper, ne vous inquiétez pas !!!

 

Arrivée à Valladolid. Jolie petite ville anciennement coloniale. Cette fois-ci maison avec piscine et on en a profité 😊 Au programme :

–          Visite des ruines d’Ek-Balam, vue imprenable sur la jungle. Peu de monde. Juste magnifique… (un peu comme Palenque il y a 15 ans !)

–          Cenote Palomitas. Impressionnant. Une vraie carte postale. Seuls dans cette grotte aux nombreuses stalactites. En compagnie des poissons chats. Puits de lumière. Soleil. Eau noire. Bleue. Moment suspendu dans le temps. Contemplation. Bain frais.  

–          Petit tour au marché et dans les rues aux maisons couleurs pastelles.

–          Un peu de piscine, d’école, de blog et de recherche pour les jours à venir.

Aujourd’hui, départ de bonne heure car journée chargée. Direction Rio Lagartos. Plein de personnes nous tombent dessus à l’arrivée pour nous proposer LE tour du coin. On s’éloigne un peu et on tombe sur un pêcheur à la retraite qui nous emmène. Tout sympa ! Et c’est parti pour les aigrettes, les hérons tigres, les spatules roses, les frégates, les ibis blancs, les pélicans, les cormorans et nos fameux flamants roses !!!! On commence à s’y connaître eheheh Les flamants roses sont magnifiques. Pour info, plus ils mangent de crevettes et plus ils sont roses 😊 On ne se lasse pas de les regarder… Juste à côté, Las Coloradas. Mer plus ou moins rose selon les saisons et la récolte de sel. Le rose y est quand-même aujourd’hui ! Et c’est parti pour le bain Maya. Le pêcheur nous sort son pot de boue naturelle et là on regarde Simon et on lui explique qu’on va s’en mettre sur tout le corps, que c’est bon pour la peau. Regard inquiet : c’est vrai ? Puis dégouté : vous rigolez ? Et enfin : ah bah d’accord !!! Les 3 momies que nous sommes retournons dans le bâteau pour nous faire sécher !!! Photos 😊 Arrêt sur une plage paradisiaque pour se nettoyer. C’est cool la vie 😊

Les seuls enquiquinements ici sont les moustiques et les taons. On a beau faire attention, on cumule les piqûres. La seule chose qui nous rassure c’est que tout le monde en a !!!!

Tour fini. Route direction la isla Holbox ! Arrêt à Chiquila pour laisser la voiture dans un parking. Ici rien à voir. Le business : les parkings et les personnes en tricycle qui nous aident avec les bagages. 30 minutes de bateau plus tard et quelques 10 chansons chantées par le papi du coin, nous y voilà ! Cette île où nous resterons pendant 3 jours. On croise les doigts pour qu’il n’y ait pas d’algues…

Logement, hôte et personnel sympas. Petite île. Chemins de sable. Voiturettes de golf pour circuler. Quelques rues. Sable blanc. Mer bleue. Très peu d’algues. Un vrai petit coin de paradis ! Nous sommes aux anges… Hamacs installés dans l’eau. Photos. Balançoires dans l’eau. Photos. Pélicans, cormorans. Balade. Baignade. L’eau est chaude. Parfois trop chaude 😊 Chou fait le poirier dans l’eau et Simon s’exclame : « il est trop fort mon papa ! ». Trop chou…

Le lendemain. Départ en bateau pour une sacrée excursion. Debout 6h. Petit déj. Départ 7h. Ciel bleu. Puis ciel gris. Mini 2 à 3h de bateau pour aller dans la zone. En tout 8 personnes à bord + 2 de l’équipage. Un groupe sympa de mexicains nous accompagne. Un peu fatigués de la veille, ils aiment bien chanter les chansons de Disney !!! Rires. Saviez-vous que les mexicains n’ont qu’entre 7 à 15 jours de vacances par an ?

Ça y est. On est dans la zone. La tension monte d’un cran. On scrute la mer à la recherche d’un aileron. Pas gagné. C’est le début de la saison. La veille, ils n’en ont pas vu. Et là, ça y est, nous y voilà ! Il y a déjà quelques bateaux. On ne peut y aller que 2 par 2 avec le guide. L’excitation est à son comble. Peur qu’il parte. Peur de ne pas le voir. Les 2 premiers se jettent à l’eau avec le guide. Quelques minutes pour l’admirer. Ils remontent dans le bateau. Le guide nous fait signe à Simon et à moi, c’est notre tour. Ok. On s’assoit à l’avant du bateau. Les jambes vers l’eau. Masque bien vissé. Le capitaine nous amène au meilleur spot possible. Au signal du guide, on se laisse glisser à l’eau. Plouf ! Pleine mer. On prend une gorgée d’air et c’est parti. Bleu intense de la mer. Température idéale. Il est là ! Juste en face de nous ! Le requin baleine !!! Impressionnant ! Imposant ! Subjugués. Pause sur image. Le guide nous agrippe pour que l’on se décale car il nage droit sur nous ! Il passe là. Tranquille. Juste à côté. Un petit coup de queue lui permet de nager très vite. Nous on rame derrière avec nos palmes ! Et voilà. C’est déjà fini. Il faut remonter au bateau pour laisser la chance aux autres de pouvoir le voir. FABULEUX. Quelle sensation. En remontant au bateau, je ne peux m’empêcher de crier que c’est fabuleux, fantastique, magnifique !!! Simon raconte tout à son père. Grand moment. Petit bonhomme. Aucune peur. Il en a profité comme jamais 😊Patientons. Les filles doivent passer. Entre temps, d’autres bateaux commencent à arriver et il faut commencer à faire la queue pour n’être que 2 par deux avec le guide dans l’eau avec le colosse. Il peut à tout moment décider de descendre dans les grands fonds si on le gêne et là, c’est fini pour tout le monde… Il part dans le fond. Les filles plongent. Il remonte !!! Allez, allez, il faut absolument que Chou le voit. Avec Simon on croise les doigts !!! C’est son tour. Et c’est parti ! Plouf dans l’eau. Quelques minutes plus tard, ils reviennent. Il l’a vu. On est subjugué ! Ah oui. Pour info, il s’agit d’une jeune femelle d’à peu près 7m de long (les plus grands peuvent atteindre 15m environ). Comme c’est beau !!! Animal pacifique qui adore le plancton. Il se laisse regarder. Absolument top ! ça y est, tout le monde est passé. On a droit à 2 plongées chacun alors c’est reparti pour un tour. Simon est au taquet et ne louperait pour rien au monde son 2ème plongeon ! Cette fois-ci, à nouveau de face mais un peu plus en dessous de nous. Il remonte. On le voit bien. Je pourrais le toucher mais cela reste interdit et tant mieux. Pour Chou, son 2ème plongeon est encore meilleur que le 1er. Il l’a bien vu et a même nagé un peu à côté de lui. Génial !!! On a réussi. Puis bateau. Snorkel. Petits poissons colorés. Raies. Déjeuner sur le bateau : un bon ceviche ! Même Simon a adoré 😊Retour vers Holbox. Baignade. Quelle magnifique journée. Que de sensations. On en a plein les yeux et plein le cœur.

 

Je rembobine donc un peu pour vous expliquer nos choix. Après Mexico City, on fait quoi ? Nous avons hésité entre la Basse-Californie (que je ne connais pas et qui a l’air génial) et le Yucatan. En Basse-Californie, la saison des requins-baleines est terminée. Au Yucatan, elle ne commence vraiment que mi-juin. On n’est pas loin dans les dates. On peut essayer. Et puis, il y a les plages, les ruines et les cenotes au Yucatan. Voici pourquoi nous avons choisi cette destination. Ensuite, il y a eu les algues… Et puis ce n’était pas bien sûr que nous puissions voir les requins baleines. Alors, pour aller les voir, il fallait choisir Isla Mujeres ou isla Holbox. Bien que l’île de Holbox soit plus loin du spot des requins-baleines que isla Mujeres, on a préféré tenté Holbox, plus paumée et peut-être avec moins d’algues. Alors Bingo !!!! Ah oui, le requin-baleine pour Chou, c’était comme la tyrolienne pour Simon !!!! Alors il fallait quand-même tenter sa chance 😊 et elle était là 😊

Fin de notre séjour fantastique à isla Holbox. Punta Coco. Plage. Nuances de bleu de la mer. Saluons les pélicans sur leurs piquets. Heureux.

 

Aujourd’hui 10 juin, c’est le départ. Bateau. Voiture. Avion. Cette nuit nous dormirons à Los Angeles.

Au fait, je parie que vous avez deviné quel est le 13ème doudou de Simon ?!?!!!!!!

A très vite pour nos aventures aux USA !!!!

Gros bisous à tous…. Nous pensons souvent à vous et guettons chaque jour vos messages et vos mails. Merci de nous suivre 😊

Photo avec la statue de Charles Darwin aux Galapagos

 

 

Coucou les amoureux !

Défi relevé, voici la photo de Charles Darwin jeune, un petit quelque chose avec Simon… un présage ?! Et photo avec sa statue ! Bon, ok, on ne voit pas bien le visage, mais promis c’est bien lui. Je l’ai pris dans tous les sens (sic) mais rien à faire, satané soleil !!!

Gros bisous à vous de nous 3 !

Photos avec une tortue des Galapagos

 

 

Salut les amis ! Vous êtes plusieurs à nous avoir demandé une photo avec une tortue géante des Galapagos. C’est chose faite 🙂

Pour Mersou et Joël : de belles tortues et Simon sur le dos de George, la mascotte des Galapagos, qui a vécu 130 ans et dernier spécimen de son espèce. Et on a fait plus fort, nous avons une photo de Simon à l’intérieur de la carapace d’une tortue !!!

Pour Céline, Goupil et surtout Naël : de belles tortues pour tenir compagnie à Crampon et Crush !!! Pour info, elles adorent manger du cactus !

Pour Charline et Vincent : une photo de ML et Simon avec une tortue géante ! Et une photo des ébats amoureux d’une tortue pour expliquer comment on peut se casser le coccyx !!!

Pour Anne & Family : pas de selfie mais de beaux souvenirs avec ces photos !

Gros bisous à vous toussssssss

 

 

Les Galapagos : Un rêve devenu réalité!

 

Vacances aux Galápagos…

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après un sprint dans l’aéroport (on s’était trompé de porte d’embarquement), ça y est, nous y voilà, dans cet avion qui nous emmène aux Galapagos !!! Excitation. Un autre rêve est sur le point de se réaliser…

Dimanche 13 mai : nous arrivons sur l’île de Santa Cruz. Aéroport. Droit d’entrée au parc national des Galapagos… Tampon. Simon a créé un passeport pour Luna (son doudou) et 1er tampon sur son passeport ! Il est trop heureux !!! « whaouhhh »

Soleil. Chaleur. 10 min de bus. 5 min de bateau taxi. Mer bleue. 1ères frégates et 1ers pélicans. « On va en voir plein, tu vas voir ! » dit Chou à Simon déjà émerveillé. Bus pour Puerto Ayora, la seule ville de l’île. Roche volcanique. Sécheresse. Arrivée à notre logement. Allez, allez, on ne perd pas de temps, on a 1 semaine et nous avons choisi de faire 2 îles.

Pour info, dilemme aux îles Galapagos : croisière ou circuit terrestre ? la croisière coûte un bras, nous avons donc décidé de le faire par voie terrestre. 2 îles en 1 semaine afin de prendre le temps + quelques excursions. En contrepartie, nous choisirons un hôtel de « luxe » sur l’île Isabela pour en profiter 😊

Puerto Ayora: seule ville de l’île de Santa Cruz. Quelques rues. Beaucoup de boutiques de souvenirs et d’agences pour les excursions. Une petite rue bien typique pour aller dîner : tables dehors et ambiance sympathique.

1ère visite pour les tortues géantes bien sûr !!! D’autant plus que nous avions plusieurs gages… Les tortues, Mr Darwin… Direction donc la station de recherche Charles Darwin ! Parcours intéressant. Un petit bonjour à « Lonesome George », tortue emblématique qui a vécu environ 130 ans. Dernière de son espèce, ce George n’a jamais voulu se reproduire malgré les efforts de tous. Par contre, Mr Diego vit toujours et a une descendance bien assurée !!!

Le lendemain : direction le marché aux poissons, tout un spectacle ! Petit étal. Poissons vidés. Restes donnés aux otaries, pélicans, frégates, hérons… Ils sont là. A peine à 1m de nous. Attention de ne pas marcher sur les iguanes marins !!! Ah oui, Simon s’est fait son petit mémo sur les différents iguanes (idem que pour les lamas en Argentine !). Incollable 😊 Ce petit marché, c’est juste topissime !!!!

Au centre d’information, nous rencontrons un couple en fin de tour du monde. Dorothée et Loïc. Super sympas ! Ils nous donnent des bons plans pour Isla Isabela.

Puis, direction le Rancho Primicias. Ici les tortues géantes sont en liberté. A cette époque de l’année, il n’y en a pas « beaucoup » selon les locaux, mais elles viennent pour manger les fruits. Effectivement, quelle vision… ces tortues géantes, la bouche pleine de fruits !!! Quelles gourmandes !!! Nous en avons même surpris quelques-unes en plein câlin… Endroit sympa pour approcher de plus près, sans trop (un périmètre de 2 mètres est de rigueur), ces dinosaures…

Tout à côté, un tunnel de lave. Assez impressionnant quand on y réfléchit bien !

Et fin de journée à Tortuga Bay. Une bonne heure de marche. Sous le soleil. A l’arrivée, de nombreux iguanes marins nous attendent. Ces gros « pépères » !!! Nous les voyons évoluer d’un endroit à un autre. Recrachant l’excès de sel. Et se dorant la pilule !!! Cependant déçus par la clarté de la mer. Pas de snorkel possible. Mais une agréable visite dans les eaux peu profondes : iguanes marins, raie et petits requins à pointes noires… Emerveillement.

Dernière journée à Santa Cruz. On se décide pour retourner à Tortuga Bay, histoire de profiter de la plage. Journée chaude mais grise. De retour au port, nous ne manquons pas de retourner faire un petit tour pour aller voir les otaries. Elles sont trop mignonnes. Elles sont chez elles et ont bien raison ! On adore les voir installées sur les bancs 😊

Et là, rencontre inopinée avec une autre famille du tour du monde avec qui Chou parle via le site des familles autour du monde sur Facebook. Eux-mêmes qui nous avaient conseillés d’aller faire le road-trip avec Chu Chu au Vietnam !!! Que le monde est petit ! Ils nous disent aller à las Grietas. Sur ce, nous croisons à nouveau Dorothée et Loïc, qui partent eux-aussi pour las Grietas. « Vous venez avec nous ? » « euh, on devait faire l’école pour Simon cet après-midi… bon ok !!! » Il y a dans la vie des circonstances qu’il ne faut pas laisser passer. Alors c’est parti pour las Grietas !

Las Grietas. Sympa mais mieux vaut y aller le matin car le groupe d’écoliers a bien dû faire fuir presque tous les poissons à cette heure-là. Puis plage pour les enfants. Simon est trop content d’aller nager avec ses 2 nouvelles copines : Lydie et Manon !

Le soir, rdv pour dîner. Eh oui ! C’est vraiment agréable de se retrouver entre famille en tour du monde 😊 Nous avons donc passé une super soirée avec Sophie et Mika, leurs 2 filles et Simon. Une excellente langouste d’ici !  (pour info, les langoustes n’ont pas la même tête que par chez nous). Un mojito bien concocté. Et une discussion sympa au rdv ! Tout pour passer une bonne soirée 😊 Nous avons même croisé Alfonso et Véro (rencontrés dans le bus pour Mindo) dans cette rue des restos du soir ainsi que Dorothée et Loïc pour un aurevoir. Top !

Mercredi 16 mai : départ pour isla Isabela. 6h30 au port. Un petit bazar pas trop organisé nous attend. On trouve notre bateau. Inspection des bagages. Pas de chance, l’inspecteur tombe sur l’épée en bois de cactus de Simon. Et là, tout un patacaisse… Vous auriez dû déclarer… Mais c’est du bois mort, qu’aurions-nous déclarer ? Bref, une jolie embrouille se dessine. On nous confisque l’épée. Simon en pleurs… Allez, prenons le bateau…

Le bateau… petit bateau… beaucoup de chevaux… trop… 1h30 de traversée au lieu de 2H voire 2H30 en cas de houle. Et il y avait de la houle… Je vous laisse imaginer… Il était grand temps de poser le pied sur terre.

Puerto Villamil. Seule ville sur cette île. Beaucoup moins développée que Puerto Ayora. Plus tranquille. Plus sauvage. Superbe hôtel. Face à la mer. Idyllique. Baignade. Quelques rochers forment comme un jacuzzi, Simon est heureux 😊 Merci Severo pour votre accueil et pour nos discussions autour du monde ! A bientôt peut-être…

Et c’est parti pour le Centro de crianza de tortugas. Eh oui, on adore les tortues géantes ! Au passage, petite lagune avec des flamants roses. De toute beauté. Dernier petit bain le soir sur notre plage. Une otarie surfe sur les vagues. Que demander de plus ?

Le lendemain, excursion à las Tintoreras. Ile volcanique. 1ers fous à pieds bleus. De loin. Iguanes. Cactus. Otaries. Snorkel avec une tortue marine. « On l’a trouvé en 1er avec papa » s’écrit Simon. Il est trop fier !!! Il a une combi trop grande pour lui, le pauvre, du coup il se retrouve gelé en peu de temps. Mais il fait son maximum ! Nous admirons les grands requins à pointes blanches en train de dormir, en espérant bien un jour nager tout près… Les pélicans, les otaries et les crabes rouges des mangroves sont nos compagnons de tous les jours.

Vendredi 18 mai. Aujourd’hui rando. Direction el muro de las lagrimas. 14km aller-retour. Il fait gris et chaud. Tortues géantes en chemin. Certaines mangent les cactus. Arrêt pour les observer. Merveilleux. Le mur des larmes, une triste histoire de prisonniers qui construisaient un mur… emplein de larmes… Vue à 360° au mirador. Magnifique. Ile sauvage. Retour par la plage, les pieds dans l’eau. Raies et petits requins à pointes noires. Top…

Samedi 19 mai. Excursion à Los Tuneles. LE site à ne pas manquer à isla Isabela ! Que dire ? Snorkel. Requins à pointes noires. Hippocampe (dingue non ?!). Poissons multicolores. Serpents de mer. Tortues marines ENORMES. Requins à pointes blanches. (Chou les a même caressés). Impressionnant. Respect. Je n’en menais pas très large à côté… Puis tunnels de lave. Balade en bateau. Pingouins (les 2èmes plus petits du monde). Otaries. Fous à pieds bleus. De très près !!! Magique. Terre magnifique. Roche volcanique. Coulée de lave d’un autre temps. Contraste de couleurs. Que c’est beau… Nous tombons sous le charme…

Dimanche 20 mai. Il faut repartir. Le bateau est à 6h du matin… Snif… Bateau pour Santa Cruz puis en route vers l’aéroport. Un iguane terrestre traverse la route (ils ont la tête jaune ceux-là, demandez à Simon 😊).

1 semaine, ça passe trop vite…

 

 

Galapagos. Magnifique découverte. Iles volcaniques. Terre hostile aux animaux terrestres. Ici, tortues géantes, iguanes terrestres et marins, lézards de lave (trop mignons et il y en a partout). Air peuplé d’oiseaux : pélicans, frégates, fous aux pieds bleus, moqueurs (qui chantent du haut de leur cactus). Mer à découvrir : otaries joueuses, requins à pointes noires et blanches, petits poissons, hippocampes, tortues marines, pingouins.

Iles précieuses pour qui souhaite assouvir une soif de nature. Allez-y !!!

Une semaine de vraies vacances. Gros pincement au cœur sur le chemin du retour. Cette semaine restera un grand moment de notre tour du monde.

« C’est mon meilleur pays du tour du monde » dixit Simon !  « Il faudra que j’emmène Pauline quand je serais grand ».

Petit homme, avec ses airs de grand quand il écoute son ipod et pourtant toujours accroché à sa Loulou… son monde imaginaire… Pour info, nous en sommes à notre 11ème doudou… eh oui, les otaries sont trop mignonnes 😊

Hasta luego les Galapagos 😊 Bye bye l’Equateur et la gentillesse des Equatoriens…

Gros bisous à Tous.

"Voyage autour du globe"