Embarquement pour l’île du Sud

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais juste avant : mission téléphone… Le mien a tout simplement cessé de fonctionner un matin… En France, j’aurais sûrement passé des heures sur internet à l’affût du meilleur rapport qualité/prix. En tour du monde, pas de temps à perdre. 3 boutiques plus tard, c’est bon ! C’est bon ? oui, à un détail près : j’ai une carte micro et tous les nouveaux smartphones requièrent des cartes nano… Ici pas moyen de demander à Free de m’envoyer une nouvelle carte… Nous voilà donc partis à la recherche d’un commerce pour la couper. 1, 2, 3, 4… désespoir… Au 5ème enfin un commercial de Vodafone me dit : « ok, je peux le faire, avec un cutter, je ne garantis pas le résultat mais je l’ai déjà fait quelques fois et ça a marché ! » Yes ! On a trouvé notre sauveur ! Ohhhhh faîtes que ça marche, sinon adieu numéro de téléphone, adieu contacts etc…. On croise les doigts. Et c’est ainsi que quelques gouttes de sueur plus tard, je récupère LA carte ! On part acheter le téléphone et quelques coups de lime à ongle plus tard, ça marche !!! 😊 OUF

 

Départ pour l’île du Sud ! Au grand étonnement et à la grande joie de Simon, on embarque sur le ferry AVEC le camper van ! Quand-même 😊 Traversée sous le soleil et à l’arrivée, paysages fabuleux. On en profite, le nez au vent.

L’école, c’est toute une gymnastique ! On en fait un peu dès que l’on peut : dans le camper van quand Chou conduit, on fait des maths et on bouquine. A l’arrivée dans le camping, s’il y a des jeux ou des enfants, Simon fonce. Sinon c’est lecture et écriture, ça bouge moins que sur la route ! Dans le ferry, ce sera donc écriture.

A l’arrivée, direction Nelson. Routes sinueuses le long de la côte. De nouveaux paysages s’offrent à nous. Et de nouvelles boîtes aux lettres ! Halte dans le 1er camping, sympa, au bord d’un ruisseau. Par contre, nouvel insecte : les sandflies… Pire que les moustiques… Vous voyez les petites mouchettes qui tournent autour des fruits chez nous ? Ici, ce sont les mêmes, sauf qu’elles mordent…. comme les moustiques. Et ça gratte, c’est terrible…

Nelson, petite ville sympa. Brunch sous le soleil et quelques notes de piano. Puis direction Abel Tasman National Park pour une belle rando entre Torrent Bay et Onetahuti Bay. Quelques 15 km de balade entre pont suspendu et petits oiseaux. Celui qui nous plaît ici c’est le Piwakawaka, il a une queue en forme d’éventail. Les water-taxi nous emmènent voir les otaries et s’en donnent à cœur joie pour jouer de la vitesse.

Dans ce coin, beaucoup de bois flotté, d’affaissement de route. Conséquence du cyclone Gita qui est passé il y a peu… Nous apprendrons aussi plus tard, que les affaissements de route sont aussi dus aux nombreux petits séismes.

Ce matin 6 mars, activité Waka (canoë maori). Une expérience inédite pour apprendre à naviguer, s’imprégner de la culture maorie, savoir « impressionner » les autres navigateurs rencontrés sur l’eau et se quitter sur un salut traditionnel, le « hongi ». Et cette pierre insolite « split apple rock »…

 

Et on repart direction la côte ouest du nord au sud.

Dans le camping non loin des Pancakes (formations rocheuses inattendues), nous rencontrons un couple de français, Mathilde et Ben, partis autour du monde avec leurs 2 enfants en bas âge, Hyppolite et Achile. Tout de suite nos petits mecs se mettent à jouer ensemble. Trop heureux de communiquer en français aussi ! Bisous à vous 4 !

L’île du Sud est une terre plus que diversifiée. Aux 4 coins de l’île, des phénomènes différents se sont produits. Glaciers, fjords, lacs aux eaux bleu turquoise… Impressionnant. Stupéfiant.

Les glaciers diminuent trop rapidement au fil des années. Le Franz Josef, déjà loin là-haut dans les montagnes, la meilleure façon de l’approcher aurait été de prendre un hélico. Le Hooker et le Tasman, dont les lacs de couleur laiteuse grandissent un peu plus au détriment des glaciers chaque jour. Les icebergs flottent et se retournent, couleur bleu ciel. Flippant.

Tout au long des kilomètres (5.600 km tout de même en Van en 5 semaines), paysages fantastiques, chutes d’eau.

Blue Pools pour une couleur de l’eau incroyable.

Nos copains les moutons, plus beaux quand ils ne sont pas tondus 😊

Attention, gare aux mouchettes !

Une chanson que nous fredonnons à chaque pays visité depuis déjà 4 mois : Perfect de Ed Sheeran.

Les petits pieds de Simon sur le tableau de bord. Petit bonhomme qui s’émerveille devant chaque coucher de soleil. Il grandit vite ! Son pantalon est un peu petit, on passe au 8 ans ! Ramasseur de cailloux professionnel et artiste né avec ses bouts de bois. Il n’en reste pas moins un enfant attachant ayant besoin de câlins… Sa liste de doudous s’agrandit, de 2 doudous au début du voyage, nous sommes passés à 9… On se trimballe donc toute la ribambelle 😊

 

Un havre de paix : Wanaka. Petite ville tranquille pour faire une halte. C’était vite dit ! Arrivée un vendredi soir, du monde partout, un vrai problème pour trouver un camping…. Le salon de l’agriculture a lieu ce week-end-là… Alors finalement, on se dit, puisque l’on est là, autant vivre à la Néo-Zélandaise. Et c’est ainsi que le lendemain, nous voilà parti pour une journée radieuse, dans tous les sens du terme 😊 Au programme : concours de bûcherons, tonte de moutons, concours de chien de berger, saut d’obstacle à cheval, hamburger d’agneau à la sauce mentholée pour contribuer à la sortie scolaire d’une école et quelques manèges pour bien finir la journée !!! GENIAL !!!!

Puis une journée tranquille en famille, comme à la maison : cinéma, confortablement installés dans des canapés pour nous et dans une vieille voiture pour Simon pour visionner Paddington 2, tout en avalant un sandwich, des pop-corn et des cookies. Super sympa !  Et petit tour au Puzzling World pour une séance incongrue de mises en situation (illusions d’optique etc).

Quelques randos pour agrémenter le tout dont le Diamond Lake and Rocky Mountain. 3 bonnes heures de rando avec un dénivelé assez sympa, les félicitations pour Simon qui est arrivé tout là-haut avec nous et une superbe vue sur les environs.

Ici, le temps est très changeant et dans le sud de l’île du Sud, il fait parfois un peu frais, voire froid le soir. Alors pour Simon, c’est sac à viande + sac de couchage + 1ère peau en bas et en haut en guise de pyjama !

 

Le fjord Milford Sound. Pétrifiant. Chanceux, pas de pluie lors de notre balade en bateau. Multiples cascades, otaries et même dauphins jouant dans l’eau. Ciel gris, surréaliste immensité, ténébreux.

Pour anecdote, notre van est assez « particulier ». On peut enlever la clé mais le moteur continue de tourner ! Aucun bip bip non plus pour indiquer si les phares sont restés allumés. C’est ainsi que nous ne nous sommes retrouvés sans batterie au retour de notre croisière au Fjord…. Il se fait tard, les gens repartent… Quelqu’un aurait des pinces ? Que des touristes… 2 couples d’anglais bien sympas nous aident quand-même à pousser 😊 ça ne marche pas… Je finis par trouver un néo-zélandais pour nous aider. Ouf ! Allez, on trace notre route de retour pour Te Anau car la pluie est de retour. Je trouve une offre sur internet pour un camping pour la nuit. Plus que 10 min pour y arriver, et là, patatras, police…. On n’avance pas vite avec notre van, et la seule fois où on fait un excès de vitesse (70 au lieu de 50 dans une belle ligne droite), on se fait prendre… Pas de chance. En plus, c’est un néo-zélandais d’origine française qui nous dresse le pv… On s’était dit que… mais non… ici la règle, c’est la règle. Le camping aura quand même l’indulgence de nous garantir le tarif promo alors que l’horaire est dépassé !!! Et on retrouvera même un de nos couples d’anglais dans ce même camping qui nous offriront une bonne bière en souvenirs de nos déboires de la journée 😊.

Pour parler camping, ici c’est assez sympa. La plupart d’entre eux sont bien équipés et disposent d’une cuisine et d’une salle de vie commune. Simon adore quand il y a des jeux pour enfants et notre mot d’ordre dans ce cas : avoir une place à côté ! Nous avons aussi trouvé un petit camping sympa situé dans un ancien hôpital. Chou était ravi 😊 Et puis, on croise du monde dans les campings. Chantal et Maurice, un couple Suisse très sympa, eux aussi en tour du monde et que nous croiserons 3 fois dans l’île du Sud. Marrant, non ?! Bisous à vous et peut-être à bientôt en Amérique du Sud !

 

Allez, maintenant, partons à la recherche des animaux ! Les lions de mer et les pingouins aux yeux jaunes sont très rares à voir mais qu’à cela ne tienne, nous nous lançons à l’aventure. Waipapa Point nous portera chance pour les lions de mer, tout comme Sandfly Bay et Allans beach. Nous marcherons au milieu des otaries à Katiki Point. Un détail : elles sentent très mauvais !!! D’autres plages, nous ne remporterons que des images de paysages, mais quels paysages… comme celui de Surat Bay, très venteuse ce matin-là, le sable filant à toute vitesse sur la plage. Petit arrêt à Slope Point pour aller au point le plus au Sud de l’île du Sud. Et les pingouins à yeux jaunes ? Nous aurons l’occasion d’en voir 2 fois, à Sandfly bay et à Katiki Point. Ils sont vraiment trop mignons, ils marchent vite et montent très haut dans les dunes ! Nous aussi, on a dévalé les dunes à Sandfly beach, c’est top ! Et Simon a même essayé la luge de sable 😊Puis pour finir, les albatros, le rêve de Chou ! Pour cela, nous sommes allés au Centre des Albatros, préservé, et cela vaut vraiment le coup. Magique… de les voir voler, de les voir atterrir, de voir les petits, et les « ados » en train de se draguer. On a adoré !

Petit tour à Dunedin pour déambuler dans quelques rues, faire le plein de chocolats et se faire un petit resto de fish & chips stylé vintage, bonne ambiance. Pour filer ensuite aux Moeraki Boulders, pierres rondes sortant de la mer… Insolite…

Allez, on ne traîne pas, à la fin de la semaine, l’avion nous attend. Direction l’Aoraki/Mount Cook. Imposant. Lac Pukaki à la couleur bleu turquoise. Rando aux glaciers Hooker et bâteau sur le lac Tasman pour approcher le glacier. Ciel bleu. Simon remplit son cahier de Kiwi Ranger et obtient son badge. Il est tout fier 😊

En plus, il a perdu une dent !!! Et oui, encore une !!! 3ème dent du tour du monde. Il est trop chou avec sa dent en moins, et ça le fait un peu zozoter 😊

En NZ, ce sont les fées qui passent ! Et il l’attend de pied ferme car quand je lui dis « viens Simon, on va aux toilettes avant d’aller se coucher », il regarde son père et lui dit « si tu vois la fée, n’oublie pas de prendre une photo avec elle » 😊 Pour info, c’est avec cet esprit candide qu’il croit aussi au chaudron rempli de pièces d’or au pied de l’arc-en-ciel, au père noël et aux cloches de Pâques… trop mignon…

 

L’île du Sud est « peuplée » de touristes qui viennent pour la diversité des paysages et des activités. Beaucoup à voir ici, c’est sûr ! Un peu plus compliqué quand même pour trouver de la place en camping. Nous on préfère l’île du nord, moins touristique est plus peuplée de Néo-Zélandais !

Depuis ce début de tour du monde, nous sommes toujours un peu en décalage par rapport à la période d’affluence et ça nous va bien ! Cela nous permet de nous balader dans le monde et de décider souvent au dernier moment ce que nous souhaitons faire, de changer d’avis ou de s’adapter à une situation.

 

On profite des derniers jours en camper van. Le temps aura été de notre côté pendant 5 semaines. Les derniers jours passés à Christchurch sont, par contre, pluvieux. Remballer les affaires sous la pluie, c’est moins rigolo… Bye bye camper van… snif….

Pas de plage donc avant de reprendre l’avion. On dirait que les plages ne montrent pas beaucoup le bout de leur nez pendant notre tour du monde. Pas grave ! D’abord visite de la ville, ravagée par un tremblement de terre en 2011. Impressionnant de voir les dégâts et la manière dont les gens réagissent pour reconstruire leur ville. Et pour finir, un match de rugby. C’est ici où jamais !

Coupe SuperRugby : Crusaders (de Christchurch) contre Bulls (de Pretoria en Afrique du Sud) ! On enfile les doudounes (le temps s’est bien refroidi avec la pluie, début de l’automne) et c’est parti !

Au stade, drapeau et peinture pour mettre un peu l’ambiance. Pom Pom Girls et chevaliers sur le terrain !

Et c’est parti pour du bon rugby. Moi qui entend habituellement Chou pester, là calme plat : « ils jouent super bien !!!» 😊

Heureux vainqueurs : 33 – 17.

Tu aurais bien aimé voir ce match papa !

Et à la fin, tout le monde peut descendre sur le terrain se prendre en photo avec les joueurs, tester leur propre ballon de rugby (amené dans ce but), en profiter quoi ! Un monde simple. Non ponctué de terrorisme, ni de contrôle à tout va, de méfiance et de peur…. Un pays où profiter pleinement. Evidemment, on a fait comme tout le monde : on s’est pris en photo avec les joueurs !

De retour dans notre chambre, séance photos pour les gages à mettre à jour. Un de nos gages consiste à se prendre en photo avec un All Black ! Autant que vous dire que ce n’est pas gagné. Nous avons donc usé d’ingéniosité : j’ai pris Simon et Chou en photo avec leur T.Shirt de All Black ! Quand tout d’un coup, une idée ! Est-ce qu’il n’y aurait pas des All Black dans l’équipe des Cruisaders de Christchurch ? Bingo ! Et est-ce qu’on s’est pris en photo sur le terrain avec un de ces All Black ? Double Bingo ! Vous verrez tout cela quand on postera les gages 😊

 

Retour à Nelson pour prendre l’avion direction Auckland puis Buenos Aires. A noter : aucun contrôle entre Nelson et Auckland. Surprenant…

Il fait beau aujourd’hui mais nos cœurs sont en berne.

Allez, il faut partir. D’autre aventures nous attendent 😊

Le temps passe, il nous file entre les doigts. Cela fait 4 mois déjà que nous sommes partis sur les routes du monde. Un monde si différent et pourtant sur le même globe.

Bye bye New Zealand  We will come back 😊

 

Bisous à vous tous. Cet article tient un peu du roman… Vous l’avez compris : on aime la NZ ! A bientôt en Argentine.

 

La photo ? C’est une fougère argentée enroulée sur elle-même, symbole de la Nouvelle-Zélande. Le dessous des feuilles vertes est de couleur blanc-argenté… Les Maoris s’en servaient pour tracer leur route.

Le drapeau à la fougère argentée est l’une des propositions de nouveau drapeau de la NZ. Symbole utilisé aussi par les sportifs, emblème des All Blacks !

Porté en bijou, le Koru (spirale) est symbole de nouveaux commencements, harmonie, paix, tranquillité, spiritualité… ça nous va bien 🙂

 

 

2 réflexions sur « Embarquement pour l’île du Sud »

  1. Bonjour Simon,
    Je suis attentivement toutes tes destinations, avec envie, je l’avoue… et avec curiosité, je suis allée à Pékin et voir aussi la grande muraille… en 1984! Il y avait alors très peu de voitures..;
    Continuez de bien en profitez, je pense beaucoup à toi et à l’émerveillement que tu dois ressentir face à tout ce que tu découvres,
    je t’embrasse, Anne

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s