Au pays du Soleil-Levant

Aéroport de Pékin. 2 vols de jour nous attendent. Au comptoir, finalement on nous change nos 2 vols contre 1 unique vol, cool 😊. Arrivée tardive à Osaka.  Dernier train pour Kyoto.

Minuit : nouveau logement. On est HEUREUX d’arriver et on fête ça avec orangina, vin blanc et whisky japonais ! Logement petit mais pas trop mal, bien situé et pas cher comparé aux prix du pays. On est content de nous !

Le Japon…

Ici, finis les bousculades, les bruits forts, les crachats et place au calme, au raffinement, au respect de soi-même et d’autrui.

Gentillesse absolue. Les gens se préoccupent de nous aider au mieux, voire au-delà de nos pensées.

Les personnes ont le souci du détail. Vraiment. Tout semble a sa place.

A la maison : tatami, futons, toilettes chauffants (on adore 😊). Dans le métro : sièges chauffants (on adore aussi 😊). Dans la rue : au feu, on attend le petit bonhomme vert pour traverser ! Et on ne fume pas (après tout l’air est à tout le monde !)

Sécurité : aucun souci, pour vous dire, les vélos ne sont pas attachés dehors.

On se régale : sushi, sashimis, tempuras, algues, ramen et compagnie.

Place à une riche culture éclectique : temples, religions mêlées de croyances, délicatesse des gestes, cérémonie du thé, geishas, sumos… mais aussi tours gigantesques, passionnés de mangas, cosplays (manga man ou girl), robots (Gundam / Asimo) …

Respect des traditions dans un monde moderne conscient du futur qui nous attend.

 

Kyoto, une âme.

Quelques jours pour découvrir les temples, l’immense gare de Kyoto, le marché de Nishiki (pour commencer à apprivoiser une nouvelle alimentation) et ses galeries de boutiques en tout genre, le palais impérial, le château Nijo, les jardins typiquement japonais (juste un regret : ne pas être là pour la floraison des cerisiers), le quartier Pontocho et ses petites lumières le soir… le quartier de Gion : quartier des geishas que nous n’aurons pas vu, snif… (le quartier de Shimbashi, les ruelles de Sannenzaka, le temple Kiyomizu-Dera) et la Kyoto Tower pour aller boire un verre le soir. Que de choses à voir, à comprendre… S’imprégner.

Balade au sanctuaire Fushimi-Inari, à 2 pas de Kyoto (ou plutôt à 2 stations de métro mais en tant que famille boulet, nous avons payé pour aller au bout de la ligne…pourtant on ne se débrouille pas trop mal en général !). Magnifiques Torii (je vous laisse voir les photos), nombreuses personnes habillées en kimono, balade de 3 heures hors du temps (bon, on s’est perdu un peu aussi pour prendre les petits chemins éloignés, merci chéri 😊), magique.

Quelques jours… ère moderne… traditions… suspendus dans le temps… et pourtant bien dans notre présent…

 

 

Une folie : le Mont Fuji

Ici Fujisan est un symbole. Et qui n’a pas entendu parler du Mont Fuji ?! Alors, entre l’envie de Chou d’y aller, mon envie de loger dans un ryokan (logement traditionnel japonais) et de profiter d’un bain dans un onsen (source d’eau chaude), et bien voilà, c’est parti !

1er luxe que l’on s’offre pendant notre tour du monde. Et comme il faut bien une excuse, ce sera un peu en avance pour fêter la St Valentin (merci chéri !).

Billets de train en main, nous nous dirigeons vers le Shinkansen ! Ce superbe train à grande vitesse japonais. Epuré. Et là, j’entends mon Simon : « là, maman, des vraies geishas !!!! regarde !!! là !!!! ». Incroyable !!! L’avant-veille, nous avons passé notre journée à essayer de voir une geisha dans le quartier de Gion, et là, devant nous, une vingtaine de geishas se dirigeaient vers leur train. Nous n’en croyons pas nos yeux…

Total : on marche au pas derrière elles, en espérant qu’elles s’arrêtent sur le quai afin de pouvoir leur demander de faire une photo (gage de Pauline pour Simon et puis aussi pour nous-mêmes, tout un symbole). Elles sont extrêmement belles, maquillées, coiffées. Elles s’arrêtent. Ni une ni deux, je me lance et pose la question fatidique : pourrions-nous les prendre en photo avec Simon ? Regards… Timidité ? Pas de réponse. Et finalement une geisha acquiesce. Elle n’ose pas poser toute seule, demande à une de ses amies geisha d’accepter également. Simon, de son côté, n’ose pas être tout seul non plus. Elles sont tellement belles et impressionnantes. Ok, moi aussi je me prête au jeu ! Sac à dos de 15kg sur le dos (je n’ose même pas prendre le temps de l’enlever de peur qu’elles ne doivent repartir aussi sec). Photos de nous 4. Juste incroyable. Remerciements. Une Maiko (apprenti geisha) me demande où nous avons acheté le manchon qui tient chaud aux mains et que Simon porte autour du cou. Je lui réponds en Chine. Chou me dit : « vas-y, offre-lui ». Quelle bonne idée ! J’enlève mon manchon et je lui donne. Elle n’ose l’accepter et finalement acquiesce les larmes au bord des yeux, suite à toute mon insistance. Elles doivent partir prendre leurs trains et c’est tous émus que se séparent nos chemins…

Lors de notre tour du monde, je constate que dès qu’un moment « spécial » s’efface, un moment rebondissant apparaît… Les émotions restent mais le temps présent nous replace dans l’action… La vie est bien faite parfois, n’est-ce pas ?!

C’est donc le cœur regonflé de bonne énergie que nous nous dirigeons vers notre train, le fameux Shinkansen ! Epuré. Très bien installés à bord. Aucune secousse. Les 2 heures filent à toute vitesse !

3 autres trains plus tard, nous arrivons enfin à Kawaguchiko ! (4 trains au total et 5 heures en tout). Hôtel de luxe ! On vient nous chercher à la gare. Thé d’accueil, jus pour Simon. Musique tranquille. Chambre avec onsen et vue sur le Mont Fuji ! Magnifique ! Que demander de plus ?! Et bien, tatami, futons, table basse chauffante pour les pieds (traditionnel japonais), toilettes chauffantes, yukatas (kimono à utiliser dans les hôtels) (Simon est trop chou dans son yukata !) et dîner plein de saveurs. Le rêve !!! La zénitude totale 😊

Le lendemain, balade autour du lac. Ici il a bien neigé et Simon est aux anges !!! Nous décidons de nous diriger vers le téléphérique. Balade dans la neige. Et là : LE rêve de Simon se réalise : faire un bonhomme de neige 😊 Chou et un papa japonais se dévouent à la tâche pour leur enfant respectif. Il est beau ce bonhomme de neige !!! (Je vous laisse voir les photos).

On serait bien resté plus longtemps, hors du temps…

Allez, c’est reparti. De retour vers la gare pour prendre nos 3 trains pour Tokyo.

Arrivée à la gare de Shinjuku à Tokyo. Mon dieu, que de monde !!! Surtout après ce rêve absolu.

1 heure de métro pour aller à notre airbnb. Notre hôte viendra nous chercher à la sortie du métro (cool !) et pendant ces 15 petites minutes d’attente, au moins 3 personnes nous demanderont si nous avons besoin d’aide !!! Ils sont adorables, on vous le dit !

Nouveau logement (arrangé comme toujours par Chou aux petits oignons ! ce qui m’aide beaucoup car je mets un peu plus de temps que lui à m’adapter à chaque changement de logement). Petit mais il y a tout dedans. Un peu excentré mais pas trop loin non plus quand on voit l’étendue de Tokyo !!!

Tokyo. Une des plus grandes villes du monde !!! Gap entre notre zénitude du Mont Fuji et cette capitale démesurée. On était prévenu, on essaiera donc d’en découvrir quelques bribes 😊

1er jour, on se lance dans la frénésie : le quartier de Shibuya et le passage piéton le plus dément du monde ! (Il faut vraiment qu’on mette les vidéos sur le blog), le quartier de Harajuku et sa rue Takeshita-Dori. Gage : prendre une photo avec une manga girl réussi !!! (voir article à ce propos). Nous aurions aussi pu prendre une photo avec un Yokaï mais Chou ne savait pas que c’en était un, moi je ne l’ai pas vu et Simon l’a vu trop tard !  Tout cela est un tourbillon. Rien que pour sortir du métro, il nous faut 15 minutes de marche et 15 minutes pour essayer de se repérer ! Un monde de dingue ! Marché de consommation à gogo.

Anecdote : Simon a perdu son doudou « lapinou » acheté à Pékin lors de nos 4 trains pour aller voir le Mont Fuji. La chose était bien fichue et Simon en pleurs quand nous retrouvons par le plus grand des hasards le fameux lapinous à Tokyo dans la rue Takeshita-Dori. Selon Simon, ce n’est pas tout à fait le même, ok, mais il est bien heureux quand même 😊

Direction le Tokyo Metropolitan Government pour une superbe vue de Tokyo. Mince la vue n’est pas dégagée, on ne voit pas le Mont Fuji… (on sait, on l’a déjà vu, mais on adore 😊)

Puis ce sera le quartier futuriste d’Odaiba avec sa baie, son rainbow-bridge, ses robots (Gundam : robot de série japonaise et Asimo : un robot grandeur nature capable de réagir) … Une éducation sur comment sera notre futur et comment faire en sorte de s’adapter le mieux possible. Capacité d’aller plus loin, de faire réfléchir les citoyens sur le futur de notre société, écologie etc…

L’aquarium de Sumida : joliment posé, pleins de petits poissons japonais inconnus pour nous. Etape que Simon avait choisi de faire au Japon. Je vous explique : ce petit bonhomme qui nous suit, marche bien souvent 12 km par jour. Ok, on sait tous que c’est une chance pour lui ce tour du monde. Mais n’oublions pas son monde enfantin dont il a besoin et qu’il voit assez peu. Voilà le pourquoi de l’aquarium de Sumida.

Balade. J’avais vu un bar sympa dans notre quartier pour une vue de Tokyo (sans payer la Skytree Tower). On passe devant en revenant de l’aquarium. Chou dit : « allez, on y va ». Ok. On monte. On s’installe. Chou nous dit que la vue est bien meilleure de l’autre côté. On change de place. Et là Simon nous dit : « regardez, le Mont Fuji !!! ». Moment insolite : coucher de soleil sur Tokyo et le Mont Fuji. Magie de l’instant. On savoure. Mont Fuji imposant même si loin…

Les derniers jours passent vite. Temples. Massage Shiastu pour moi (j’avais trop mal au dos et j’adore l’énergie 😊). Marché aux poissons (dommage, on arrive trop tard pour voir quand il bat son plein). Pour les sumos, pas de combat en ce moment, tant pis. Et surtout moment inédit lors de notre rencontre avec les amis japonais de Jérémie, Kiki et Juju. (Je compte d’ailleurs poster un autre article pour cette soirée). Merci à vous 😊

Trois petits tours et puis s’en vont. Je finis cet article de l’aéroport de Tokyo où nous attendons notre vol pour la Nouvelle-Zélande !!!!

Le Japon, pays magnifique, les japonais, attachants, et tant de sentiments partagés et mélangés. Quelle découverte ! Je crois bien qu’il va nous manquer ce pays. 2ème coup de cœur de notre tour du monde ? ça se pourrait bien 😊

Bisous à tous.

4 réflexions sur « Au pays du Soleil-Levant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s