Les montagnes

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dernier périple prévu au Sri Lanka : les champs de thé dans les montagnes.

Mais avant ça on se tâte : un dernier safari ?! Notre 1er safari était tellement bien que nous ne savons que faire. Nous n’aurons probablement plus l’opportunité d’en refaire dans notre vie (surtout à ce prix-là : 60 € pour nous 3) alors : Go ! Bye bye la plage et bus pour Uda Walawe.

3h de bus (2 bus). Les bus, c’est un truc de dingue, ils vont à toute vitesse, ont priorité sur tout le monde, on est entassé comme des sardines et on est heureux quand on arrive à avoir une place assise 😊 Musique à fond et déco kitsch à souhait. Ah oui, prix dérisoire : moins de 3 € pour nous 3… Dedans, il y a le « gardien du bus » comme je les appelle. C’est le contrôleur, celui qui fait payer les tickets, celui qui réveille les endormis quand ils arrivent à leur station, celui qui fait la pluie et le beau temps dans le bus quoi ! Toujours bien habillé et avec la prestance de son rang !

Arrivés à notre logement de fortune pour 1 nuit, nous décidons d’aller voir le « Elephant Transit Home », refuge pour éléphants. Vraiment trop chou de voir les bébés éléphants courir vers leurs biberons de lait et d’essayer de deviner le caractère de chacun (le têtu, le gourmand, le râleur…). Car selon les explications lues, les éléphants sont aussi intelligents que les singes ou les dauphins, ils ont chacun leur personnalité et les mamans savent rassurer les petits en passant la trompe sur leurs têtes.

Simon s’achètera ici un petit éléphant en bois avec les sous de l’écureuil 😊 Pour info, une nouvelle dent bouge…

Le lendemain matin : départ à 6h30 pour le safari. Enormément de jeeps à nouveau… Cette fois-ci, balade beaucoup plus paisible et nombreux éléphants vus de près. Imposants.

Et après un petit dej bien mérité, départ pour les montagnes. 4h30 de bus nous attendent (3 bus) et je peux vous dire que ça ballotait là-dedans ! Rencontre avec des canadiens, entassés comme des sardines, on rigole bien !!!! Bon des fois, un peu jaune quand même parce que les virages pris dans les montagnes à je ne sais combien à l’heure, ça reste flippant !!!

Arrivée dans notre petit village de Haputale. Changement de décor : brume froide. A l’hôtel, ils essaient, mais en vain (Chou veille au grain), de nous refiler une chambre un peu pourrie. Au final, chambre deluxe avec un petit coin de jardin devant, une balancelle pour Simon. Pluie… Brèves coupures de courant… Ecole pour Simon à la lumière de la bougie. A la gare, plus de place assise pour repartir samedi vers Negombo, près de l’aéroport… On verra bien !

Le lendemain : un beau soleil nous attend. Il fait froid : pantalon, gilet et veste sont de rigueur. 6h30 direction le Lipton’s seat ! (oui, oui, le thé des petites boîtes jaunes vient de là). Après une petite épopée (bus erroné, tuk-tuk, marche et tuk-tuk), nous arrivons tout là-haut. Superbe vue sur la vallée (un peu de brume) et magnifique vue sur les champs de thé…. Grandiose. Thé bien chaud dans la baraque en tôle au sommet. On se régale de la vue, de cette plénitude. Et descente à pied à travers les champs jusqu’à la fabrique. 2h30 de marche à travers champs, à observer les cueilleuses de thé, les hommes qui désherbent, pieds nus ou en tongs, vivant dans des « taudis », payés 3 € de l’heure à ramasser 20 à 30 kg par jour (et ça ne pèse pas bien lourd une feuille de thé…). Spectacle sous nos yeux. Grandeur de la nature. Simplicité des gens, toujours le sourire aux lèvres. Ici ce sont les tamouls qui exécutent ces tâches. Pas de cinghalais. On a de la chance sous ce soleil.

Puis, visite de la fabrique : Dambatenne Tea Factory, créée en 1890 et qui ne semble pas avoir beaucoup évoluée… (voir les photos prises par Chou). Et à nouveau balade dans les champs de thé, en attendant que le bus passe sur la route et nous ramène à Haputale.

Total : 11km de pure beauté et de stupéfaction sur les conditions de travail et de vie des gens ici…

Le lendemain, Ella et l’Adam’s Peak nous tentent bien mais les horaires du train ne tombent pas bien du tout et un peu marre du bus… Ce sera donc une rando au monastère d’Adisham en passant par une réserve naturelle que nous appellerons « la forêt des sorcières ». Plus brumeux, un autre charme. Retour par la voie de chemin de fer, façon locale !!! Tout le monde passe par là, c’est le chemin le plus court pour retourner au village. Trip total de Simon « tchou tchou » sur les rails !!! Et coucou aux gens qui passent en train. On s’amuse !

Total : 9km. Ça fait du bien un peu de fraîcheur et de bonnes balades 😊

Et ce soir, Simon vient de perdre une 2ème dent du voyage ! Il a écrit tout plein de petits papiers à l’écureuil pour lui souhaiter une bonne année 2018. Trop mignon. L’écureuil est passé ! 200 roupies ! Heureux comme un dieu 😊

Haputale : tout petit village des montagnes, authentique, chiens errants, ambiance ardue, pas trop de touristes. Ici on trouve plus facilement de l’alcool qu’ailleurs, les magasins qui en vendent se transforment même en bar.

1 gare où le chef de gare nous explique le fonctionnement de la ligne de chemin de fer. Rustique et manuel. Grosse maille : pour communiquer entre les gares, les chefs poussent sur des pistons (reliés par des fils) pour demander si le train peut bien passer et vérifier qu’il n’y a pas d’autre train… Une grosse pièce ronde sort de la boîte rouge, pièce mise dans une sacoche. Le train arrive : en pleine marche, passation de sacoches. Surprenant !

Ce samedi, debout 5h30 direction la gare. Chou reste avec Simon qui dort. Pas très fière dans le froid, la nuit et les chiens errants qui hurlent ce matin (j’ai quand même pris un bâton de marche au cas où). Mais c’est pour la bonne cause : je vais voir si des places assises ont été annulées très tôt au départ des autres gares et je vais donc savoir si nous aurons des places assises dans le train. Pour info, le train part à 7h45 et nous arriverons à côté de Colombo à 15H. Ce serait quand même mieux d’en choper !!! Et bonne surprise : 2 places en 1ère classe se sont libérées 😊 pour nous 3. Top ! Allez, c’est parti pour le train !

Et la vie dans le train reprend. Ce train qui ballote, avec ses « tchou tchou » et ses paysages magnifiques, les vendeurs ambulants…. Au total : 9h de train (2 trains). Dans le dernier train (qui ressemblait plutôt à un RER), les locaux, les sourires, les vendeurs ambulants… le vendeur de pomme jette sa cagette vide par le train en marche… le vendeur de pop-corn et cacahuètes en tout genre… le mal-voyant qui entonne une chanson et les gens qui lui glissent une pièce ou un billet… un enterrement… un match de cricket… scènes de vie…

Enfin arrivés à notre airbnb. Cool ! Une nuit, cocktail et dîner sur la plage pour notre dernier soir, piscine le lendemain.

Sri Lanka, pays haut en couleur, paysages magnifiques, pauvreté criante et sourires imposants des habitants, « hello » de toute part des enfants.

C’est déjà fini, snif… Ce soir, 2 vols de nuit nous attendent… Allez, c’est reparti vers d’autres aventures 😊

Gros bisous à tous et prenez soin de vous.

Au fait, Jean-Michel, nouveau gage bien reçu 😊

6 réflexions sur « Les montagnes »

  1. Magnifiques photos et quel beau voyage à la hauteur de ce que tu mérites!!!!
    Une très bonne et heureuse année 2018 je pense qu’elle sera inoubliable pour vous en vous souhaitant le happy end à la Martinique génial!!!!
    Maroche je n’ai pas réussi à installer WhatsApp sur mon téléphone je l’ai donc installé sur le téléphone de mon fils Ryan
    pleins de bisous à tous les 3

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s